Meilleure Tireuse à Bière

Comment créer une microbrasserie ? Toutes les étapes & guide complet

2 brasseurs dans une microbrasserie

Une microbrasserie, c’est quoi ?

Une microbrasserie, c’est un atelier d’alchimie brassicole où les maîtres du malt et du houblon œuvrent pour concevoir des bières artisanales en petites quantités, généralement autour d’une centaine d’hectolitres par an

Ces laboratoires épicuriens, bien plus modestes que les brasseries industrielles produisant plus de 100 000 hectolitres par an, offrent une alternative savoureuse aux bières standardisées en mettant l’accent sur des ingrédients locaux et des saveurs singulières.

Il s’agit souvent d’établissements indépendants, pouvant également être des bars ou des restaurants produisant leur propre bière sur place.

L'histoire et l'expansion des microbrasseries

La microbrasserie est un phénomène qui s’inscrit dans un mouvement plus large de brasseries artisanales, né au Royaume-Uni dans les années 1970 et s’étendant progressivement à travers le monde. En France, ce courant a pris une ampleur significative avec une présence de 1500 à 2000 microbrasseries sur le territoire

Ces petites fabriques de bonheur houblonné, caractérisées par leur passion, leur innovation et leurs techniques de fermentation variées, sont de véritables ambassadrices d’une expérience gustative riche et authentique pour les amateurs de bière en quête de saveurs inédites.

Comment créer une microbrasserie ?

La création d’une microbrasserie est un projet passionnant, mais il demande une préparation minutieuse et un investissement en temps et en argent. Voyons ensemble les points essentiels avant de vous lancer dans cette aventure.

2 hommes brasseurs dans une microbrasserie artisanale

1 - Se former et acquérir de l'expérience

Avant de vous lancer dans la création d’une microbrasserie, il est essentiel de vous former sur le brassage de la bière et d’acquérir de l’expérience en travaillant dans une brasserie existante. Vous pouvez également échanger avec d’autres brasseurs pour obtenir des conseils et éviter certaines erreurs.

2 - Étude de marché et définition du concept

Une étude de marché vous permettra d’analyser la concurrence et d’identifier les opportunités dans votre région. Ensuite, définissez votre concept en précisant l’identité et le positionnement de votre microbrasserie, les types de bières que vous souhaitez proposer, les valeurs de l’entreprise et la clientèle cible.

3 - Élaboration d'un business plan

Un business plan détaillé est indispensable pour présenter votre projet, les prévisions financières et les besoins en financement. Ce document sera également utile pour convaincre les banques, les investisseurs et les plateformes de financement participatif de soutenir votre projet.

4 - Recherche de financements et choix de la structure juridique

Selon vos besoins, créez une société (SAS, SASU, SARL ou EURL) ou une entreprise individuelle pour votre microbrasserie. Le statut d’auto-entrepreneur n’est généralement pas recommandé en raison de la limitation du chiffre d’affaires.

5 - Trouver un emplacement et installer le matériel

Choisissez un emplacement adapté à vos besoins de production et de vente, puis installez et aménagez le matériel nécessaire ainsi que les espaces de production et de dégustation.

6 - Respect des réglementations et obtention des licences

Assurez-vous de respecter les réglementations locales et d’obtenir les licences et permis nécessaires pour exercer légalement votre activité. Pour vendre de la bière, vous devrez notamment obtenir une licence 3 en suivant une formation spécifique comme nous allons le voir plus loin.

7 - Développer votre présence sur le marché

Enfin, commencez à brasser et distribuer vos bières tout en développant votre présence sur le marché. Établissez des relations avec vos clients et partenaires pour assurer la pérennité et le succès de votre microbrasserie.

Quel diplôme ou licence pour ouvrir une brasserie ?

Concernant les licences, vous devrez vous conformer aux réglementations locales et nationales. Généralement, vous aurez besoin d’une licence de production d’alcool délivrée par les autorités compétentes pour brasser et vendre légalement de la bière.

Les exigences en matière de licence varient en fonction des réglementations, mais une licence 3 est souvent suffisante pour la vente de bière.

Obtenir la licence 3 : formation et permis d'exploitation

Pour obtenir une licence 3, vous devrez suivre une formation axée sur la prévention et la lutte contre l’alcoolisme, ce qui vous permettra d’obtenir un permis d’exploitation valable pendant 10 ans.

Avant d’ouvrir votre brasserie, informez le maire de votre projet en lui envoyant votre permis d’exploitation, une pièce d’identité et le formulaire Cerfa n° 11542*04. Le maire vous accordera ou non l’autorisation de déverser les effluents dans le réseau communal.

Vente sur place et à emporter

La licence 3 vous autorisera à ouvrir une brasserie-bar et à vendre vos produits aux consommateurs. Vous devrez également obtenir une petite licence à emporter pour effectuer des ventes à emporter.

Comment ouvrir une microbrasserie ? Les démarches réglementaires​

Pour ouvrir et exploiter votre microbrasserie en toute légalité, outre les licences que nous avons déjà abordé, il est important de respecter les démarches réglementaires et les régulations spécifiques à cette activité. Voici les principaux aspects à prendre en compte lors de la création de votre microbrasserie :

  1. Choix du statut juridique : Comme pour toute entreprise, et comme nous l’avons déjà vu, vous devez choisir un statut juridique adapté à votre situation (EURL, SARL, SAS, SASU, etc.). Le choix dépendra de vos préférences en matière d’association ou d’autonomie. Renseignez-vous sur les avantages et inconvénients de chaque option sur le site du gouvernement.

  2. Inscription à la Chambre des Métiers et de l’Artisanat : Vous devrez vous inscrire auprès de cet organisme et suivre un stage de Préparation à l’Installation pour être en conformité avec la réglementation.

  3. Relations avec les douanes : Si vous stockez plus de 110 litres d’alcool, vous devez vous enregistrer en tant que dépositaire agréé auprès des douanes. Cette démarche nécessite de fournir des informations telles que les plans de votre brasserie, les quantités produites et la contenance de vos cuves.

  4. Coordination avec la DDASS : Si vous utilisez de l’eau issue d’une source privée pour brasser votre bière, contactez la Direction départementale des Affaires Sanitaires pour mettre en place un suivi régulier de la qualité de l’eau.

  5. Déclaration à la mairie : Faites une déclaration d’activité auprès de la mairie de votre commune si vous produisez moins de 2 000 litres de bière par jour. Pour des quantités supérieures, adressez-vous à la DRIRE (Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement).

  6. Respect de l’étiquetage : L’étiquetage de vos produits doit respecter les exigences légales en vigueur. Le site du gouvernement propose un article détaillé sur les règles d’étiquetage des bières.

  7. Affichage obligatoire : Dans votre établissement, vous devez afficher la législation relative à la répression de l’ivresse publique et à la protection des mineurs contre l’alcoolisme. Les prix à payer par le consommateur (prix, taxes et services compris) doivent également être lisibles et visibles de l’extérieur de l’établissement.

Quel budget prévoir pour créer une microbrasserie ?

2 brasseurs dans une microbrasserie

Le budget pour ouvrir une microbrasserie varie en fonction de plusieurs facteurs tels que l’emplacement, la capacité de production, les technologies et équipements utilisés, et la présence ou non d’un espace de consommation.

En général, le budget de création d’une microbrasserie peut varier considérablement, allant de 75 000 euros à plus d’un million d’euros, en fonction de l’ampleur du projet et de ses spécificités.

Répartition des coûts principaux

Les dépenses principales comprennent l’achat ou la location du terrain et du bâtiment, les rénovations et aménagements nécessaires, l’acquisition du matériel de brassage, les coûts liés aux licences et permis, le stock initial d’ingrédients et d’emballages, et les frais de marketing et de communication pour promouvoir votre entreprise.

Planification financière et apport personnel

Il est important de réaliser un business plan solide pour estimer au mieux ces coûts et planifier les besoins financiers de votre microbrasserie. L’apport personnel est généralement d’environ 20 % du total des fonds investis, ce qui montre votre motivation et implication dans le projet.

Toutefois, si vous n’avez pas d’apport personnel, il est possible d’explorer d’autres options de financement telles que le financement participatif, les subventions des collectivités locales ou l’aide financière de la famille.

Solliciter un prêt bancaire

Une fois que vous avez obtenu un financement initial, vous pouvez solliciter des prêts auprès des banques pour financer votre microbrasserie. Pour convaincre ces partenaires financiers, il est crucial de présenter un business plan rigoureux et bien préparé.

Créer une microbrasserie : quel local choisir ?

Le choix du local idéal pour une microbrasserie est une étape cruciale qui nécessite une attention particulière à plusieurs facteurs clés.

L'Importance de l'emplacement

L’emplacement est l’un des éléments les plus importants à considérer. Vous devez trouver un local qui bénéficie d’une bonne visibilité et d’un accès facile pour les clients, les fournisseurs et les employés.

Prenez également en compte les restrictions ou incitations locales liées à l’installation d’activités artisanales dans certaines zones, comme les exonérations de taxes, les réductions fiscales ou les aides financières.

Infrastructures et aménagements nécessaires

Les infrastructures sont un autre aspect essentiel à étudier. Assurez-vous que le local dispose d’un approvisionnement suffisant en eau, en électricité et en gaz, ainsi que de la possibilité de se faire livrer par camion.

Le traitement des déchets solides et liquides doit également être pris en compte, car il est important de respecter les normes de sécurité et d’hygiène.

Espace, organisation du local et expansion

Le local doit offrir suffisamment d’espace pour accueillir l’équipement de brassage et les espaces de stockage des matières premières et des produits finis. Pensez également à la disposition des bureaux, de la boutique et des autres espaces de travail.

La capacité d’expansion future est un aspect à ne pas négliger. Il est préférable de choisir un local qui offre la possibilité de s’agrandir au fil du temps, à mesure que votre entreprise se développe.

Connaître le marché local

Enfin, tenez compte de la concurrence et de la clientèle dans la zone où vous souhaitez installer votre microbrasserie. Un emplacement stratégique vous aidera à attirer plus de clients et à vous démarquer de vos concurrents.

Quelle surface prévoir pour une micro-brasserie ?

La surface requise pour une micro-brasserie dépend principalement de la capacité de production, du type d’équipement utilisé, de l’aménagement des espaces de dégustation ou de vente, et des besoins en stockage.

La superficie nécessaire peut varier considérablement, allant de 100 à 1 000 mètres carrés ou plus, en fonction de l’ampleur du projet et des spécificités de votre entreprise.

L'impact de la capacité de production

La capacité de production est un facteur clé pour déterminer l’espace nécessaire. Plus vous prévoyez de produire de bière, plus vous aurez besoin de place pour les cuves de brassage, les fermenteurs et les cuves de stockage. 

Il est important de considérer également la taille et l’encombrement de votre équipement de brassage, qui devrait occuper environ 10% à 15% de la surface totale de votre local. Une ligne de production de 12HL nécessite, par exemple, environ 25 m² avec une hauteur de 3 mètres.

Zones de dégustation et espaces de vente

La présence d’un espace de dégustation, d’un bar ou d’une boutique pour vendre votre bière directement aux clients nécessitera également de l’espace supplémentaire.

Considérations de stockage et d'organisation

De plus, n’oubliez pas de prévoir des zones pour le stockage des matières premières, des bouteilles, des cartons, des fûts, des capsules et des produits finis prêts à être distribués.

Pensez également à la circulation et aux espaces de travail dans votre local. Une hauteur de plafond suffisante peut être utile pour le stockage, bien qu’il soit nécessaire de disposer d’équipements professionnels pour manipuler les stocks en hauteur.

Comment créer une microbrasserie : quel matériel et où en acheter ?

Pour démarrer une microbrasserie, il est crucial de disposer du matériel de brassage adéquat pour assurer une production de qualité. Voici quelques équipements essentiels pour une microbrasserie :

  • Cuves de Brassage : Indispensables pour mélanger les ingrédients et contrôler la température pendant le processus de brassage.
  • Fermenteurs : Permettent la fermentation du moût pour créer de la bière.
  • Systèmes de Filtration : Servent à éliminer les résidus indésirables.
  • Systèmes de Refroidissement : Contribuent à maintenir la température optimale pour la fermentation.
  • Chaîne d’Embouteillage ou de Mise en Fût : Nécessaire pour conditionner la bière en bouteilles ou en fûts.

Où et comment acheter le matériel de microbrasserie

Pour acquérir ces équipements, plusieurs options s’offrent à vous :

  • Fournisseurs Spécialisés : Ces fournisseurs offrent généralement des équipements neufs et d’occasion, adaptés à votre budget et à vos besoins.
  • Salons Professionnels et Forums en Ligne : Des sources d’information excellentes pour trouver des fournisseurs et comparer les prix.
  • Coûts Cachés : Gardez à l’esprit que les frais de livraison et d’installation doivent être inclus dans l’évaluation du coût total du matériel.

Neuf vs occasion : peser les avantages et les inconvénients

En ce qui concerne l’achat de matériel de microbrasserie neuf ou d’occasion, il est important de peser les avantages et les inconvénients de chaque option. L’achat d’équipement d’occasion peut être plus économique, mais il peut ne pas inclure l’installation, un service après-vente spécialisé ou une garantie.

Les marques de référence pour le matériel de microbrasserie incluent Lallemand, Braubek, Comac, ITB-Colmar et Speidel. N’hésitez pas à demander plusieurs devis auprès de ces fournisseurs pour obtenir une idée réaliste des coûts et faire jouer la concurrence.

Quel est le salaire d’un brasseur ?

Le salaire d’un brasseur dépend de plusieurs facteurs, notamment de son expérience, de son statut, et de la taille de l’entreprise dans laquelle il travaille. En moyenne, un brasseur débutant peut s’attendre à un salaire annuel compris entre 22 835 et 30 000 euros.

Ce salaire peut aussi varier en fonction des responsabilités et du type d’entreprise où il exerce ses compétences.

Salaire dans l’industrie agroalimentaire

Dans l’industrie agroalimentaire, un ouvrier spécialisé brasseur-malteur débutant peut commencer avec un salaire proche du SMIC. Sur un site de production industriel, le salaire d’un brasseur débutant se situe généralement entre 2250 et 2500 euros bruts par mois, soit entre 27 000 et 30 000 euros bruts annuels.

Un ingénieur contrôle qualité fabrication débutant, quant à lui, peut percevoir environ 2700 euros bruts par mois, soit 2000 euros nets mensuels.

La voie de l’entrepreneuriat

Les brasseurs qui choisissent la voie de l’entrepreneuriat en créant leur propre brasserie ou microbrasserie ont une rémunération qui dépend directement du développement de leur entreprise.

Bien que les premières années puissent être difficiles, avec une moyenne de 4 ans pour atteindre un salaire décent et dégager de la rentabilité, il est possible d’en vivre confortablement par la suite. Dans ce cas, la passion pour le métier est souvent une motivation plus importante que la rémunération.

Comparatif national

En France, le salaire médian pour les emplois de brasseur est de 26 325 euros par an, soit environ 2 194 euros par mois. Les postes de niveau débutant commencent généralement autour de 22 835 euros par an, tandis que les travailleurs les plus expérimentés peuvent gagner jusqu’à 30 000 euros par an ou plus.

Il est important de noter que ces chiffres peuvent varier en fonction de l’évolution du marché du travail et de la situation économique.

Rentabilité d’une microbrasserie

La rentabilité d’une microbrasserie dépend de nombreux facteurs, tels que la qualité et la popularité des bières produites, la maîtrise des coûts de production, la stratégie de distribution et la gestion efficace de l’entreprise.

En général, il faut compter entre 2 et 5 ans pour qu’une microbrasserie devienne rentable. Il est essentiel d’avoir un business plan solide et de surveiller régulièrement la rentabilité de l’entreprise pour s’assurer de son succès à long terme.

Optimisation de la rentabilité

La rentabilité d’une microbrasserie dépend aussi d’autres facteurs tels que la capacité de production, le coût des matières premières, le prix de vente des bières et les frais d’exploitation.

Pour maximiser la rentabilité, il est essentiel de proposer des bières de qualité et de bien gérer les coûts de production. Une microbrasserie bien gérée peut générer une marge bénéficiaire de 10 % à 30 %, voire plus.

Comment vendre sa bière en microbrasserie ?

Pour vendre sa bière en microbrasserie, plusieurs options s’offrent à vous.

Vente directe aux consommateurs

Tout d’abord, vous pouvez vendre directement aux consommateurs dans votre propre établissement en ouvrant un espace de dégustation ou un taproom. Cela permet de créer une expérience conviviale et de tisser des liens directs avec vos clients.

Distribution locale : bars, restaurants et magasins

Vous pouvez également distribuer vos bières à des bars, des restaurants et des magasins locaux. Pour ce faire, établissez des relations avec les propriétaires d’établissements et les distributeurs de boissons locales, puis présentez-leur vos produits.

La participation à des événements locaux, des festivals et des salons professionnels peut également vous aider à établir des contacts et à promouvoir votre bière.

La vente en ligne

Une autre option est la vente en ligne, où vous pouvez commercialiser vos bières sur votre propre site web ou via des plateformes spécialisées. Assurez-vous de respecter les réglementations en matière de vente d’alcool en ligne et de livraison dans les différentes régions.

Stratégies de marketing et de communication

Enfin, le marketing et la communication jouent un rôle crucial dans la vente de votre bière. Soyez actif sur les réseaux sociaux, organisez des événements promotionnels et travaillez sur le branding pour vous démarquer et attirer l’attention des consommateurs.

Proposer des ateliers de brassage, des collaborations avec d’autres microbrasseries et des partenariats locaux peuvent également contribuer à augmenter votre visibilité et vos ventes.

Trouver une microbrasserie à vendre

Si vous souhaitez reprendre une microbrasserie existante, vous pouvez consulter les annonces en ligne sur des sites spécialisés dans la vente de commerces ou les cessions d’entreprise.

Vous pouvez également vous rapprocher de chambres de commerce locales ou de réseaux d’entrepreneurs pour être informé des opportunités de reprise.

Comment calculer le prix de vente d’une brasserie ?

Pour calculer le prix de vente d’une brasserie, vous pouvez utiliser plusieurs méthodes principales pour estimer sa valeur. Voici un aperçu de ces méthodes :

Valorisation du chiffre d'affaires

Cette méthode est basée sur le chiffre d’affaires moyen des trois dernières années. Appliquez un pourcentage plafond et un pourcentage plancher pour obtenir une fourchette de valeur.

Par exemple, si la brasserie a un chiffre d’affaires moyen de 250 000 € et que les pourcentages plafond et plancher sont de 40 % et 120 %, la valeur du fonds de commerce se situera entre 100 000 € et 300 000 €.

Valorisation des actifs disponibles

Cette approche consiste à additionner la valeur de tous les actifs du commerce, tels que les stocks de marchandises, les machines, le matériel, les brevets, les marques et le droit au bail. Les actifs sont répartis en deux catégories principales : l’actif immobilisé et l’actif circulant.

Valorisation de la rentabilité

Cette méthode prend en compte la rentabilité de l’activité. Examinez le résultat comptable de la société pour quantifier ce que l’affaire rapportera au futur repreneur. Prenez en compte le revenu du dirigeant, les charges d’amortissement et les charges d’intérêts d’emprunt.

Cette méthode met l’accent sur le bénéfice de l’entreprise plutôt que sur le chiffre d’affaires. Pour fixer la valeur du fonds, le bénéfice sera pondéré par un coefficient généralement compris entre 3 et 5, avec d’autres coefficients possibles en fonction de l’emplacement.

En résumé

Pour conclure, l’univers des microbrasseries propose une expérience singulière et authentique pour les passionnés de bière en quête de saveurs inédites et d’ingrédients de premier choix. Lancer une microbrasserie est un projet stimulant et lucratif pour les entrepreneurs désireux de se plonger dans l’artisanat brassicole. 

Cependant, une planification minutieuse et une préparation adéquate sont essentielles pour garantir la réussite de l’entreprise. En suivant les étapes et les recommandations présentées dans cet article, vous serez prêt à créer votre propre microbrasserie et à vous embarquer dans cette aventure gratifiante.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire